Navigation access key


1414

Alarmnummer Schweiz

Anrufen


+41 333 333 333

Aus dem Ausland

Anrufen


contenu

Le développement des moyens d’intervention: 1960-1979

Le Bell 206 A Jet Ranger, premier hélicoptère Rega avec une propulsion à turbine

Les hélicoptères de sauvetage et les avions dédiés au rapatriement de patients depuis l’étranger deviennent des moyens d’intervention précieux dans le domaine du sauvetage. Ce qui, par le passé, semblait impossible à réaliser ou prenait plusieurs jours peut désormais être accompli en l’espace de quelques heures. La montagne reste le principal lieu d’intervention, mais l’idée d’utiliser des hélicoptères pour porter secours aux accidentés de la route s’impose peu à peu. De nouvelles techniques de sauvetage sont mises au point; le principe consistant à apporter une assistance médicale professionnelle au patient dans les meilleurs délais se consolide. La Garde aérienne suisse de sauvetage se sépare de la Société Suisse de Sauvetage et fonctionne désormais de façon totalement autonome.

1960

Fritz Bühler, fondateur de l'association de la Garde Aérienne Suisse de Sauvetage (GASS)Le 19 mars, la Garde aérienne suisse de sauvetage est réorganisée avec le concours de Fritz Bühler, son directeur technique, et complètement dissociée de la Société Suisse de Sauvetage. L’association Garde aérienne suisse de sauvetage GASS est fondée.


Le sauvetage par hélicoptère occupe une place croissante dans le sauvetage aérien. Les engins de type Hiller 306 et Bell 47G2 utilisés au début sont remplacés par des appareils plus récents offrant de meilleures performances de vol.

Le Piaggio 166 en missionEn mai, la Garde aérienne suisse de sauvetage effectue son premier vol de rapatriement. Un patient qui se trouvait en France, à Châlons-sur-Marne (aujourd’hui Châlons-en-Champagne), est rapatrié en Suisse à bord d’un Piaggio 166.

1965

Le 1er mars, la Garde aérienne suisse de sauvetage est déclarée «organisation auxiliaire» de la Croix-Rouge suisse, conformément à la décision du Conseil fédéral.

1966

En septembre, le premier symposium international des hélicoptères organisé par la Garde aérienne suisse de sauvetage se tient sur le glacier de l’Eiger. Le filin de sauvetage et le filet horizontal destinés à évacuer les accidentés sur des terrains sans possibilité d’atterrissage sont introduits.

Les coûts des missions héliportées commencent à dépasser les moyens de la Garde aérienne suisse de sauvetage. Le Conseil fédéral ayant refusé de soutenir l’organisation par des fonds publics, Fritz Bühler se tourne vers la population. A titre de remerciement pour un don de 20 francs, la GASS propose d’assurer gratuitement des secours par les airs en cas d’urgence. Le système de l’affiliation des donateurs, dont le principe perdure aujourd’hui, était né.

1968

Le 6 août, un accident mortel survient dans l’Urbachtal. Lors d’une opération de sauvetage, un garde-chasse, qui avait offert son concours, fait une chute fatale de 30 mètres depuis le siège de la corde à nœuds.

Le 20 décembre, la Garde aérienne suisse de sauvetage met en service son premier hélicoptère à turbines de type Bell 206 A Jet Ranger, immatriculé HB XCU.

1970

Le 24 mai, la Garde aérienne suisse de sauvetage participe, avec un emprunt de CHF 400’000, à l’achat d’un Cessna 414 à cabine pressurisée. La première mission du HB LFM intervient le jour même, avec un rapatriement de Fréjus (France).

Rencontre de guides de montagne et sauveteurs aériens à l'occasion du Symposium international d'hélicoptères de 1970Du 24 au 27 septembre, à l’occasion du 2e symposium international des hélicoptères organisé par la Garde aérienne suisse de sauvetage à la Petite Scheidegg – et pour la première fois dans l’histoire du sauvetage aérien – des guides et des sauveteurs sont déposés à cinq endroits différents de la face nord de l’Eiger par des hélicoptères en vol stationnaire équipés de treuils.

1971

L'Alouette III SE 316, la colonne vertébrale de la flotte hélicoptères de la Rega, de 1971 à 1995 Le 4 juin, la Garde aérienne suisse de sauvetage se dote de son premier hélicoptère financé uniquement par des dons, une Alouette III SE 316 immatriculée HB XDF. Cet appareil, qui constituera durant plusieurs années le fleuron de la flotte de la Rega, assurera la véritable percée du sauvetage par hélicoptère en haute montagne.

Le 12 septembre, deux alpinistes allemands sont évacués de la face nord de l’Eiger à l’aide d’un treuil monté sur l’hélicoptère Lama SA 315. Il s’agit de la première mission de sauvetage direct effectuée sur cette paroi rocheuse.

1972

Depuis le 15 mai, un hélicoptère de la Garde aérienne suisse de sauvetage est stationné en permanence sur le toit de l’hôpital pédiatrique de Zurich, ce qui lui vaut le surnom d’«hélico des bébés».

1973

Pour ses vols de rapatriement, la Garde aérienne suisse de sauvetage acquiert le premier avion-ambulance à usage civil du monde, un Lear 24 D. Le 30 juin, l’avion, immatriculé HB VCY, est officiellement baptisé «Henri Dunant» à Berne.

Premier hélicoptère ambulance à deux turbines: Bölkow BO 105 CEn novembre, le premier hélicoptère médicalisé biturbine est mis en service. Cet appareil, de type Bölkow 105 C, intervient depuis la base de l’hôpital pédiatrique de Zurich.

 

1975

Après de longues négociations, le Conseil d’Etat zurichois autorise, à l’essai, l’intervention d’hélicoptères de sauvetage lors d’accidents de la circulation.

1977

Le 20 février, la Garde aérienne suisse de sauvetage affrète une Super Caravelle pour une mission à Assouan (Egypte). Il s’agit de rapatrier des Suisses blessés dans un accident de car.

Le 5 mars, à la suite d’un grave tremblement de terre à Bucarest (Roumanie), la Garde aérienne suisse de sauvetage propose spontanément son aide. Pour la première fois, une organisation de sauvetage occidentale intervient dans un pays du glacis soviétique.

Le 30 avril, la Garde aérienne suisse de sauvetage célèbre à Kloten son 25e anniversaire. A l’occasion des festivités, le nouvel avion ambulance HB VEM est baptisé «Albert Schweitzer».

Le 18 novembre, un premier sauvetage direct est réalisé sur la «rampe» de la face nord de l’Eiger pour évacuer deux alpinistes – une entreprise qui passait jusque-là pour impossible.

1978

Le 30 janvier, un avion-ambulance de la Garde aérienne suisse de sauvetage atterrit pour la première fois en Union soviétique. Un patient suisse est rapatrié depuis Iaroslawl.

Le 27 mai s’inscrit comme une journée noire dans l’histoire de la Garde aérienne suisse de sauvetage. Lors d’une démonstration à Berne, le câble du filet vertical se rompt. Cinq personnes font une chute de sept mètres: trois d’entre elles trouvent la mort, les deux autres sont grièvement blessées.

Les 11 et 12 juin, le camping d’Alfaques (Espagne) se transforme en véritable brasier suite à l’explosion d’un camion-citerne transportant du propylène. La Garde aérienne suisse de sauvetage affrète spécialement un DC 9 pour cette mission.

L'avion-ambulance HB-VFB en mission avec une isoletteLe 24 octobre, dans le cadre des festivités entourant le 150e anniversaire du fondateur de la Croix-Rouge, Alexandre Hay, président du CICR, baptise le nouveau Lear Jet HB VFB «Henry Dunant» à l’aéroport de Genève-Cointrin.

 

1979

Le 12 mai, lors de leur assemblée générale à Zurich, les membres actifs de l’association Garde aérienne suisse de sauvetage décident à une importante majorité de se constituer en fondation. Celle-ci reprend les actifs et les passifs de l’association. Désormais, les dons, legs et cotisations vont à cette fondation. Le Dr Fritz Bühler est élu président du Conseil de fondation.

Complément d'informations

Devenez donateur

Merci de votre soutien

Devenez donateur!

Trousse de secours plein air

Maintenant dans le shop Rega

Trousse de secours plein air

Début de la page