Navigation access key


1414

Alarmnummer Schweiz

Anrufen


+41 333 333 333

Aus dem Ausland

Anrufen


contenu

Conférence de presse annuelle 2014

«Nous voulons voler par tous les temps!» 

 

La Garde aérienne suisse de sauvetage veut secourir encore plus de personnes dans le besoin. A cet effet, la Rega a décidé de concrétiser plusieurs projets afin que ses hélicoptères puissent, dans un proche avenir, aussi voler en cas de brouillard ou de chutes de neige. C’est l’annonce faite ce jeudi par ses dirigeants lors de la conférence de presse annuelle ayant aussi porté un regard sur une année 2013 intense et réussie. Un nouveau chapitre s’ouvre ainsi dans l’histoire du sauvetage aérien d’urgence dans notre pays. 

Aujourd’hui, en cas de mauvaises conditions météorologiques, les hélicoptères sont maintenus au sol. «Cette situation nous empêche chaque année de porter secours à environ 600 personnes ayant besoin de nos capacités d’intervention; cela doit changer», l’a précisé ce jour à Lausanne Sascha Hardegger, chef de la communication et des donateurs, membre de la direction élargie. «Qu’un prématuré, - né dans une vallée reculée ou dans un endroit très éloigné d’un centre hospitalier adéquat et ayant besoin de soins intensifs urgents, - ne puisse être héliporté simplement parce qu’il neige ne devrait plus avoir lieu d’être».

Un projet visionnaire

Le premier pas accompli par la Rega pour apporter une solution à ce type de cas, c’est de former ses pilotes afin qu’ils soient en mesure d’effectuer des vols aux instruments IFR. Cette technologie permet de voler sans visibilité et sur la base des indications données par les instruments de bord. Tous les pilotes des hélicoptères de montagne Agusta Westland Da Vinci peuvent désormais s’entraîner dans le nouveau simulateur de vol basé au centre Rega de Zürich Kloten, mis en service l’an dernier. Cette formation a notamment pour avantage d’éviter toute nuisance sonore ou émission polluante de kérosène. Le prochain pas, prévu en 2014, consiste à équiper tous les hélicoptères de montagne de cette technologie IFR.

«Nous voulons être en mesure de porter secours à quiconque n’importe où en Suisse et indépendamment des conditions météorologiques», a souligné Sascha Hardegger. Actuellement, voler aux instruments n’est possible que sur des portions limitées de notre territoire national. Dans les années à venir, en collaboration avec la Confédération, - l’aviation militaire - et Skyguide - l’organisation responsable du contrôle aérien civil, - la Rega ambitionne de concrétiser ce projet visionnaire.

Renouvellement des infrastructures techniques

Pour remplir au mieux sa mission, la Rega accorde une importance primordiale au renouvellement de ses infrastructures et de ses équipements. L’an dernier, elle a ainsi, et pour la première fois de son histoire, inauguré deux nouvelles bases la même année : à Locarno au Tessin et à Zweisimmen dans l’Oberland bernois. La mise en place de ces deux bases souligne ainsi l’importance que la Rega accorde aux régions périphériques et au renforcement de la prise en charge médicale de base sur l’ensemble du territoire pour la population suisse.

Le projet REMICO (REga Mission COntrol), lancé il y a quatre ans, est sur le point d’aboutir. Il s’agit de remplacer l’infrastructure existante en place par un système intégré de gestion des interventions, le tout appuyé par un réseau radio moderne. A fin 2013, la dernière des 42 stations radio a pu être renouvelée. L’intégration d’appareils radio et de boîtiers de commande dans les hélicoptères Rega marquera en 2014 l’achèvement de REMICO.

Plus de donateurs et nombre de missions stable

La Rega porte un regard très positif sur l’année 2013. Le nombre des donateurs est en augmentation et le nombre de missions est demeuré stable sur l’ensemble de l’année, soit un total 13'793 missions de sauvetage (-1,2 % par rapport à l’année précédente). Cette légère fluctuation tient en grande partie aux conditions météorologiques, qui ont une influence prépondérante sur le comportement de la population pendant leurs loisirs, les Suisses comme les touristes étrangers de passage dans notre pays. La Rega est fière d’avoir enregistré l’an dernier 59'000 nouveaux donateurs, l’équivalent de la population de la ville de Lugano, une hausse nette de 2.4%. 

Bilan 2013 de la Rega en Romandie:

  • Base Rega Lausanne: 846 missions au total, dont 431 primaires* et 376 secondaires**
  • Base partenaire Rega-HUG: 374 missions au total, dont 260 primaires et 109 secondaires
  • Evolution des donateurs en Suisse romande: + 4.2 % soit près de 16’000 nouveaux donateurs (croissance moyenne nationale : 2.4%) 

* missions avec prise en charge médicale sur le lieu même de l’intervention
** missions de transfert entre hôpitaux

Documents relatifs à la conférence de presse:

Complément d'informations

Devenez donateur

Merci de votre soutien

Devenez donateur!

Lunettes de soleil de sport

Maintenant dans le shop Rega

Lunettes de soleil de sport

Début de la page