Navigation access key


1414

Alarmnummer Schweiz

Anrufen


+41 333 333 333

Aus dem Ausland

Anrufen


contenu

Sauver par tous les temps : la Rega reçoit une autorisation exceptionnelle de l’OFAC


Communiqué de presse de la Rega du 22.12.2017

Sauver par tous les temps : la Rega reçoit une autorisation exceptionnelle de l’OFAC

Une percée pour la Rega sur le chemin de la concrétisation de sa vision « Sauver par tous les temps » : dès le 23 décembre 2017, la Rega reçoit une autorisation exceptionnelle de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) pour l’utilisation de points de jonction importants du Low Flight Network et ceci 24 heures sur 24. Grâce à cette nouvelle réglementation, la Rega estime qu’annuellement, environ 300 patients supplémentaires pourront bénéficier de l’aide médicale aérienne d’urgence nécessaire.


La Rega travaille dès l'origine du projet avec les Forces aériennes suisses, la société de contrôle aérien Skyguide et l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) pour l'établissement et la mise en service du Low Flight Network (LFN). Ce réseau suisse d'itinéraires de vol aux instruments, basé sur la navigation satellite, relie les aérodromes, les hôpitaux et les bases Rega. Comme sur une autoroute, les hélicoptères suivent une trajectoire enregistrée dans l'ordinateur de bord - un gain majeur en termes de sécurité et une condition sine qua non pour que les hélicoptères puissent voler même dans de mauvaises conditions de visibilité, grâce à la procédure de vol aux instruments (IFR).

Approches IFR disponibles pour la Rega également hors des heures d'ouverture

La Rega a d'ores et déjà utilisé des itinéraires de vol du Low Flight Network, par exemple les approches IFR sur les aérodromes militaires d'Emmen et de Meiringen ou celles effectuées vers l'Hôpital de l'Ile à Berne. Elle a pu accomplir ces missions avec succès, mais la journée uniquement, et durant les heures de fonctionnement de l'infrastructure correspondante. Par exemple : le matin à 9h00, un pilote d'hélicoptère Rega pouvait utiliser l'approche IFR de l'aérodrome militaire d'Emmen pour percer un brouillard au plafond élevé puis transporter le patient sous la couverture de brouillard jusqu'à l'Hôpital cantonal de Lucerne à proximité. Alors que le soir dès 17h00, ainsi que le week-end - en dehors des heures de fonctionnement usuelles de l'aérodrome militaire - la même approche n'était pas autorisée. Pourtant, les opérations de secours ne s'arrêtent jamais ; il est dès lors essentiel pour la Rega d'être autorisée à emprunter ces itinéraires individuels du réseau LFN et d'effectuer des approches IFR en dehors de ces heures.

Une étape importante pour le projet Low Flight Network

Cette exception accordée par l'OFAC dès le 23 décembre 2017 permet de surmonter un obstacle important sur la voie de l'expansion du réseau Low Flight Network. Ernst Kohler, CEO de la Rega s'en réjouit : « Je suis extrêmement satisfait de ce grand pas en avant réalisé avec l'OFAC. Grâce à ces nouvelles possibilités, les équipages Rega seront en mesure de venir en aide à plus de personnes en détresse et, dans le même temps, de bénéficier d'une sécurité accrue en vol ». Christian Hegner, directeur de l'Office fédéral de l'avion civile ajoute : « La Rega a réalisé des travaux d'avant-garde pour permettre d'inclure le LFN dans le panorama de l'aviation suisse et par conséquent, dans une phase ultérieure, de le rendre disponible à d'autres utilisateurs. » Des jalons à venir devraient permettre l'utilisation du LFN dans sa totalité, ainsi que de connecter au réseau de nouveaux hôpitaux et régions, comme l'Engadine par exemple. En outre, la Rega souhaite utiliser les procédures d'approche militaires sans restriction en dehors des heures de fonctionnement. Heinz Leibundgut, chef-pilote à la Rega et principal conducteur de la vision de la Rega le confirme : « En étroite collaboration avec les Forces aériennes suisses, nous menons un travail de pionnier dans ce projet, lequel retient l'attention du monde entier. Je suis convaincu que nos efforts seront payants pour nos patientes et patients. »

De meilleurs soins médicaux pour la Suisse centrale, l'Oberland bernois et le Tessin

Suite à l'Hôpital de l'Ile à Berne, l'Hôpital cantonal de Lucerne sera prochainement le deuxième hôpital de Suisse à adopter une approche IFR. Parallèlement à l'autorisation exceptionnelle pour les approches IFR sur les aérodromes militaires d'Emmen et Meiringen, en dehors des heures d'ouverture, les autorisations d'approche IFR pour la Rega des Hôpitaux de Lucerne et Interlaken sont prévues pour le début 2018. Cela permettra à la Rega de relier la Suisse centrale et l'Oberland bernois grâce au Low Flight Network. Pour la population de ces deux régions, cela signifie une amélioration de l'assistance médicale aérienne.

Les Tessinois bénéficient également de l'autorisation de l'OFAC : désormais l'hélicoptère Rega peut emprunter l'itinéraire de vol Nord-Sud au-dessus du col du Gothard également durant la nuit. Combiné avec l'approche IFR autorisée depuis l'aérodrome militaire d'Emmen, la population du Tessin sera reliée avantageusement à l'Hôpital universitaire de Lucerne, avec ses soins médicaux de niveau universitaire. C'est particulièrement important pour des cas complexes comme les naissances de prématurés. Dans ce type de situation, selon les contrats de prestations des hôpitaux, ils nécessitent souvent un transfert du Tessin vers l'Hôpital cantonal de Lucerne et son service de néonatologie spécialisé.

Service de presse Rega

 

Retour à l'aperçu

Complément d'informations

Devenez donateur

Merci de votre soutien

Devenez donateur!

Newsletter de la Rega

Abonnez-vous dès à présent!

Newsletter de la Rega

Hélicoptère Rega en bois

Maintenant dans le shop Rega

Hélicoptère Rega en bois

Début de la page