Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage
Treuillage au-dessus des arbres pour un vélo-deltiste accidenté

Accident d'aile delta biplace: double treuillage à Sonchaux

Un problème au décollage, un piqué de plus de dix mètres, une réception chanceuse dans les arbres, un tandem en aile delta s'en est sorti ce jeudi peu avant midi à Sonchaux dans la région de Montreux. Alertée par la police, la Rega a dépêché deux hélicoptères sur place, aidés de deux membres de la colonne de secours du Club alpin suisse. Blessés, les deux infortunés ont dû être hélitreuillés et hospitalisés ; leur pronostic vital n’est cependant pas engagé.

Echoués à une cinquantaine de mètres en contrebas de l'ère de décollage, le tandem accidenté peut s'estimer heureux de s'en sortir avec des blessures dont la gravité n'engage pas leurs jours. Dans une zone forestière et pentue, où seul le sauvetage par voie aérienne peut intervenir, rapidement et avec efficacité, il était indispensable de solliciter un hélicoptère pour chaque blessé et l'aide des spécialistes de la colonne de secours du Club alpin suisse. Suite à l'alarme donnée par la police vaudoise, la Rega a donc dépêché sur place les hélicoptères des bases les plus proches : celle de Lausanne et de Zweisimmen (Oberland bernois). 

 

Sécuriser le périmètre et prendre en charge les blessés

Pour ce type de mission, la Rega s'adjoint les compétences d'un sauveteur spécialisé hélicoptère (SSH) du Club alpin suisse, spécialement formé. Ce midi à Sonchaux au-dessus de Veytaux (VD), ils étaient donc deux, un par équipage Rega (des bases de Lausanne et Zweisimmen). Ces derniers ont aidé à sécuriser le périmètre et à préparer le treuillage - ici à éviter que des objets (l'aile delta, des morceaux de bois ou du matériel) ne s'envolent avec le souffle de l'hélicoptère et n'entravent la mission.

Ces sauveteurs spécialisés aident l'équipage, notamment le médecin Rega, à préparer le blessé puis à le placer allongé dans le sac de sauvetage pour le treuillage. Ce n'est que dans un deuxième temps, sur une surface plate et sur laquelle l'hélicoptère peut se poser, que le blessé est placé à l'intérieur de l'hélicoptère pour être ensuite transporté à l'hôpital. Cette double mission a été effectuée en présence et avec la collaboration de la police Riviera et de la gendarmerie cantonale.

Rega-Service de presse

Olivier Rappaz