Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

La base lausannoise de la Rega intensément sollicitée ce week-end

Du samedi 25 janvier au lundi matin 27 janvier 2020, l’hélicoptère de sauvetage de la base lausannoise de la Rega a été intensément sollicité, de jour comme de nuit. L’équipage a mené onze missions démontrant la diversité des interventions de l’organisation de sauvetage ainsi que sa capacité à intervenir en conditions météorologiques difficiles.

Au cours du week-end, l’équipage Rega de la base de Lausanne a enchaîné les missions primaires (interventions sur site) et secondaires (transferts inter-hospitaliers), reflétant bien le large spectre de ses interventions. Celles-ci comprennent les accidents de la route et de loisirs, les maladies aiguës, les accidents de sports d’hiver ou encore les transferts inter-hospitaliers de patients en soins intensifs. Ce week-end, et engagé en continu dimanche, l’équipage a alterné cinq missions de sauvetage suite à divers accidents de sports d’hiver, une mission en faveur d’une personne en détresse suite à un infarctus ainsi que cinq transferts inter-hospitaliers, dont deux de nuits.

Avec sa cabine spacieuse, l’hélicoptère H145 est prédestiné aux transports spéciaux de médecine intensive. Véritable station de soins intensifs volante, il permet le transport de patients dans un état de santé très critique et notamment – comme ce fut une fois le cas ce weekend – de patients qui ont besoin d’une ventilation (ou respiration) artificielle.

Conditions météorologiques difficiles

Un brouillard épais et persistant sur le bassin lémanique et le plateau a compliqué les interventions. Les hélicoptères Rega opèrent habituellement dans des conditions de vol à vue. Les équipages sont autorisés à traverser sous certaines conditions la couche nuageuse en montée, le pilote s’aidant pour cela des instruments à bord. Le pilote n’est par contre pas autorisé à traverser la couche en descente, mais doit trouver une ouverture suffisante dans celle-ci.  C’est ce qui s’est produit ce lundi matin, où l’équipage a percé la couche au départ de Chavornay puis identifié un dégagement sur le bassin lémanique, dans la région de Lausanne pour la descente. La base Rega de Lausanne dispose de sa propre station météorologique ; cette dernière fournit en temps réel aux équipages des données spécifiques et utiles à leurs missions en cas de conditions météorologiques incertaines, un complément précieux aux bulletins de Météosuisse. 

Afin d’être en mesure d’apporter une aide médicale aérienne même en cas de brouillard ou de neige, la Rega poursuit son objectif de sauvetage aérien par tous les temps avec notamment la construction de routes aériennes pour le vol aux instruments en collaboration avec les Forces aériennes suisses et la société de contrôle aérien Skyguide et l’acquisition d’hélicoptères toute météo. Vous trouverez de plus amples informations sur www.ifr.rega.ch.