Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage
L'un des trois avions-ambulance en mission

Les avions-ambulance Rega sollicités durant les vacances

Dans la plupart des cantons, à quelques exceptions, les vacances d’automne s’achèvent. Au cours des trois dernières semaines, du 5 au 25 octobre, la Rega a rapatrié environ 77 patients en Suisse, dont une soixantaine avec ses propres avions-ambulance. Parallèlement, les bases romandes de Lausanne et Genève (base partenaire Rega-HUG) ont mené un peu plus d’une cinquantaine de missions hélicoptère.

Les lieux d'intervention en faveur de patients Rega représentent le plus souvent des destinations automnales prisées des Suisses :  la Grèce (Cos, Crète), Cuba ou Dubaï. D'autres rapatriements ont été effectués depuis l'Afrique du Sud, l'Ouganda ou encore l'ìle de Sylt en Mer du Nord. Les problèmes médicaux des patients nécessitant un rapatriement sont aussi divers que les activités de voyage de la population suisse. La plupart sont toutefois des cas de maladie, suivis par les accidents de la circulation et les accidents sportifs.

 

Rapatriement en avions de ligne

Au total, la Rega a organisé le rapatriement de 18 patients à bord d'un avion de ligne. En effet, mobiliser un avion-ambulance est parfois disproportionné. L'engagement d'un avion-ambulance se base sur des critères médicaux et opérationnels. Le médecin de la Rega prend contact avec le médecin traitant sur place et décide, en prenant en compte les aspects médicaux et sociaux, s'il convient de procéder à un transport et, le cas échéant, quand et dans quelles conditions. Tout comme les chefs d'opération, les médecins-conseils de la Rega sont opérationnels 24 heures sur 24.

 

Fluctuation des missions

Pendant les trois semaines sous revue, les bases d'hélicoptères Rega de Lausanne et Genève (Rega-HUG) ont effectué à elles deux 56 missions, un chiffre comparable à 2013 et légèrement inférieur à l'an dernier. Pour moitié ces missions représentent des interventions dites primaires (urgences maladie ou accident) et pour moitié des transferts inter-hospitaliers.

Le nombre de missions effectuées par la Rega est soumis à de fortes fluctuations saisonnières. C'est lors des vacances scolaires que la Rega enregistre le plus de missions avec les avions-ambulance. Si beaucoup de Suisses se rendent simultanément à l'étranger, la probabilité d'une urgence médicale pour l'un ou plusieurs d'entre eux augmente.

Service de presse Rega

Olivier Rappaz

 

Informations supplémentaires