Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage
Vol aux instruments : la Rega transporte un patient de nuit à l’Hôpital de l’Île à Berne malgré une mauvaise visibilité.

Les efforts sont payants : la Rega transporte un patient de nuit à l'Hôpital de l'Île malgré une mauvaise visibilité

La base Rega 3 de Berne a transporté un patient en raison d’une urgence médicale de l’aérodrome Les Eplatures (NE) à l’Hôpital de l’Île à Berne. L’intervention urgente s’est déroulée dans la nuit de lundi à mardi : rendue possible grâce à la pratique du vol aux instruments, à la précision des données météorologiques et à la disponibilité rapide de l’aérodrome. En raison du mauvais temps, un vol à vue était impossible. Ce sauvetage réussi avec succès a conforté la vision de la Rega : sauver des personnes par tous les temps.

L'équipage de Rega 3 est mobilisé aux alentours de 21h00 pour une urgence médicale. Amené en ambulance à l'aérodrome Les Eplatures (NE), un patient de sexe masculin doit être transféré en hélicoptère par la voie la plus rapide à l'Hôpital de l'Île. Cependant, durant la prise en charge du patient par l'équipage Rega, la météo se détériore, de telle sorte qu'un vol à vue est impossible.
  

Des données météorologiques précises 

Construite sur l'Hôpital de l'Île à Berne, la station météo Rega a transmis les données, en temps réel, directement au cockpit de Rega 3. Les données sur les conditions météorologiques à destination rendaient possible un atterrissage. Ainsi, le pilote a décidé de pratiquer un vol aux instruments jusqu'à l'Hôpital de l'Île. Le patient a pu être transporté par la voie la plus rapide à l'Hôpital de l'Île via les routes aériennes IFR, grâce à la disponibilité de l'exploitant de l'aérodrome Les Eplatures. Ce dernier a ouvert en-dehors des heures de services et fourni à Rega 3 les renseignements par le contrôle aérien.  

Un gain crucial de sécurité 

A l'avenir, grâce à la navigation par satellites, les vols aux instruments pourront être effectués indépendamment des installations fixes au sol. Pour permettre de tels vols, le projet GNSS Low Flight Network (LFN) a vu le jour. La Rega collabore avec les Forces aériennes suisses et les services de la navigation aérienne assurés par Skyguide, afin de réaliser ce réseau et mettre en œuvre l'approche la plus appropriée. Dans le futur, un hélicoptère sera en mesure de voler « comme sur une autoroute », même avec une mauvaise visibilité ; après avoir enregistré dans son tableau de bord la route aérienne : un gain crucial de sécurité. Ce réseau de routes aériennes (IFR) relie ensemble les aéroports, les aérodromes et également les hôpitaux.