Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

Les équipages des hélicoptères de la Rega ont pris en charge 74 patients Covid-19

Depuis le début de la pandémie de Coronavirus, les équipages des hélicoptères de la Rega ont pris en charge 74 patientes et patients Covid-19. La plupart d’entre eux ont été transfé-rés d’un hôpital à un autre dans la station de soins intensifs qu’est l’hélicoptère. La Rega a également apporté son soutien aux pays voisins : des patients français ont par exemple été transférés par hélicoptère d’Alsace vers des hôpitaux allemands. D’une manière générale, la Rega a enregistré un nombre de missions hélicoptère nettement inférieur à l’habitude de-puis le début de la pandémie. Cela peut s’expliquer par le changement de comportement de la population suisse en matière d’activités de loisirs.

Le premier transport médicalisé d’un patient atteint de Covid-19 à bord d’un hélicoptère de la Rega a eu lieu le 11 mars au Tessin. Le patient a été transféré de Mendrisio à Locarno par l’équipage de la base de la Locarno. À partir de ce moment-là, le nombre de missions en rapport avec le Coronavirus a augmenté : du 11 mars au samedi 11 avril, les équipages hélicoptère ont pris en charge un total de 74 patientes et patients Covid-19. La plupart de ces missions étaient des interventions dites secondaires, durant lesquelles les patients sont transférés d’un hôpital à un autre. 

Transports spéciaux de soins intensifs avec un respirateur artificiel mobile

Environ deux tiers des missions secondaires furent des interventions dites « de transports spéciaux » de soins intensifs avec des patients sous respiration artificielle. Lorsque la Rega prend le relai du service de soins intensifs de l’hôpital, l’équipage relie le patient à un respirateur mobile ; celui-ci assure ainsi l’approvisionnement du patient en oxygène tout au long de la durée du transport. L’ensemble des hélicoptères de la Rega est équipé d’appareils respiratoires mobiles des plus modernes, conformes aux normes les plus récentes et certifiés spécifiquement pour une utilisation dans les hélicoptères de sauvetage. 

Soutien aux pays voisins

Les équipages de la Rega ont également apporté leur aide aux pays voisins lorsqu’ils disposaient de capacités suffisantes : ils ont par exemple transporté par hélicoptère plusieurs patientes et patients français atteints de Covid-19 d’Alsace vers des hôpitaux allemands ou effectué des transferts au sein de l’Allemagne. Bien que le transport de patients hautement infectieux fasse partie du spectre d’intervention usuel de la Rega, les équipages ont été en outre préparés spécifiquement à une augmentation du nombre de ces missions dès le mois de février par le biais de la formation continue. 

Autorisations exceptionnelles accordées par l’OFAC en ces circonstances extraordinaires

Afin de permettre la prise en charge médicale aérienne au Tessin même dans des conditions de mauvaise visibilité et le transfert de patients par hélicoptère vers un hôpital de Suisse alémanique en cas de problèmes de capacité, la Rega a obtenu de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), à fin mars et dans un délai très court, de nouvelles autorisations exceptionnelles pour les procédures de vol aux instruments. Il s’agit notamment de procédures d’approche et de départ aux aérodromes d’Agno et Locarno, ainsi que de l’utilisation sans restriction d’une route aérienne de vol aux instruments au-dessus du Col du Gothard. Seule une excellente collaboration et une vision orientée résultats entre l’armée, l’OFAC, le service de contrôle aérien Skyguide, les aérodromes d’Agno et de Locarno, la Rega et les autorités italiennes de sécurité aérienne, ont permis ces autorisations extraordinaires dans un délai aussi court. Elles sont valables pour la durée de cette situation exceptionnelle et offrent aux équipages de la Rega davantage de possibilités de vol dans des conditions de mauvaise visibilité. 

Les hélicoptères de la Rega sont sollicités

Durant la pandémie de Coronavirus également, la Rega, avec ses douze bases hélicoptère et la base partenaire Rega-HUG, continue à fournir ses services de sauvetage à la population suisse. Depuis que le Conseil fédéral a renforcé les mesures de lutte contre le Coronavirus à la mi-mars – notamment les restrictions et modifications en matière d’activités de loisirs –, la Rega a enregistré une baisse du nombre de ses missions dites primaires (sur le lieu d’intervention) suite à des accidents. Un exemple : l’an dernier, les équipages de la Rega ont été engagés pour environ 250 missions en faveur d’amateurs de sports d’hiver blessés entre le 16 mars et le 11 avril 2019. Cette année à la même période, moins de 10 interventions liées aux sports d’hiver ont été comptabilisées. Les hélicoptères restent toutefois sollicités avec une moyenne de 20 missions par jour ces quatre dernières semaines. 

Weekend de Pâques : un début calme

Le fait que la majorité de la population respecte les recommandations du Conseil fédéral se reflète également dans les chiffres des missions des hélicoptères et équipages de la Rega. Ce début de weekend de Pâques fut en effet très calme. Compte tenu de la situation actuelle, la Rega ne publiera pas cette année de chiffres détaillés sur les activités de la période pascale ni ne fournira d’informations sur la répartition régionale ou les différents types de déploiement. La Rega poursuit ses efforts pour déployer ses ressources dans les prochaines semaines, de manière à remplir sa mission au profit de la population suisse et à apporter le meilleur soutien possible aux autorités compétentes.