Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

3,5 millions de personnes font confiance à la Rega

La Rega est plus que jamais ancrée dans la population suisse : cette année, plus de 3,5 millions de personnes ont opté pour une affiliation à la Rega. Cette solidarité permet à la Rega de fournir des soins médicaux primaires par voie aérienne au bénéfice de toute la population suisse 24 heures sur 24. Afin d’illustrer un immense merci à l’ensemble de ses donatrices et donateurs, l’institution a invité sa 3,5 millionième donatrice à se plonger dans les coulisses de la Garde aérienne suisse de sauvetage.

Elida Selerger est la 3,5 millionième donatrice de la Rega ; elle vit à Winterthur. Hier, Ernst Kohler, CEO de l’institution, l’a reçue au Centre Rega de l’aéroport de Zurich. Elle a ainsi eu l’occasion de se plonger dans les coulisses de la Rega lors d’une visite de la centrale d’intervention, des hélicoptères de sauvetage et des avions-ambulance. Une cheffe d’intervention et des membres d’équipage lui ont présenté leur manière de fonctionner ainsi que les moyens d’aide et de sauvetage modernes dont ils
disposent.

La confiance de la population comme moteur

« Nous sommes extrêmement heureux du large soutien de la population », déclare Ernst Kohler. Cet appui montre que la Rega se trouve sur la bonne voie et que l’engagement de ses collaboratrices et collaborateurs est perçu et apprécié. La confiance accordée à la Rega est une motivation pour toutes et tous : « Elle représente pour nous une incitation à poursuivre nos efforts en vue de fournir la meilleure assistance aérienne professionnelle possible – au bénéfice des patients et pour la Suisse. », poursuit Ernst Kohler. « Nos remerciements vont à l’ensemble des donatrices et donateurs qui, par leur contribution, permettent de maintenir la Rega dans les airs. »

Sans donateurs, pas de Rega

Une telle organisation ne peut prétendre couvrir l’ensemble de ses coûts lorsqu’elle garantit 365 jours par an et 24 heures sur 24 un sauvetage aérien professionnel, avec un personnel hautement qualifié, une flotte de pointe et un réseau dense de 12 bases d’intervention plus la base d’intervention partenaire de Genève, Rega-HUG. Tout cela est rendu possible uniquement grâce à la contribution solidaire des donatrices et donateurs. En tant que fondation indépendante, privée et à but non lucratif, la Rega fournit en effet ses prestations sans subventions des pouvoirs publics. Ce système a fait ses preuves depuis le milieu des années 60. Il laisse à la Rega une indépendance et une marge de manoeuvre importantes. Au final, il lui permet de donner la priorité au bien-être des patientes et patients.


Vidéo: Petite contribution, un maximum d’effets