Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

4 missions de treuillage en moins de 24 heures

Des Préalpes fribourgeoises - à plus de 2'000 mètres d’altitude - à la Barboleuse au-dessus de Gryon jusqu’aux gorges neuchâteloises de l’Areuse, la base lausannoise de la Rega a effectué 4 hélitreuillages en une vingtaine d’heures à l’aube du week-end, dont un de nuit. Des randonneurs bloqués, un vététiste accidenté suite à une mauvaise chute et une marcheuse blessée dans une zone inaccessible en ambulance ont suscité ces interventions simultanées.

L'équipage de la base Rega de Lausanne a effectué deux hélitreuillages dans la région du Vanil Noir. Le premier, de nuit jeudi dernier en soirée, à la Dent de Folliéran à 2'150 mètres d'altitude pour secourir un randonneur bloqué dans la descente aux abords d'une face escarpée. Une 2è personne a pu être évacuée en vol stationnaire. Pour cette mission, la Rega a embarqué à bord de l'hélicoptère à Imfang un sauveteur spécialiste du sauvetage héliporté (SSH) du club alpin suisse. En Suisse romande, les sections du CAS sont regroupées sous l'égide du SARO (Secours alpin romand). L'autre hélitreuillage a été mené vendredi en fin de journée à la Dent de Brenleire à environ 2'200 mètres d'altitude, pour une raison similaire.

De la Barboleuse aux gorges de l'Areuse

A mi-journée vendredi, un homme d'une cinquantaine d'année a effectué une lourde chute en VTT du côté de la Barboleuse, où de nombreuses personnes étaient réunies pour effectuer des tests. Blessé au thorax, à la tête et au dos, l'infortuné a dû être hélitreuillé et hospitalisé d'urgence. Alerté par l'application Rega, l'équipage connaissait avec exactitude les coordonnées de l'accident. Etant donné le nombre de personnes présentes sur place, l'aspect pentu du terrain, les arbres, l'hélicoptère a dû poser une centaine de mètres plus haut. Après avoir organisé les premiers soins sur place et préparé le patient, l'évacuation a pu être effectuée en deux temps : un treuillage dans la civière puis une embarcation dans l'hélicoptère 200 mètres plus haut dans une zone hors danger.

Enfin, dans le courant de l'après-midi, une marcheuse s'est blessée à la cheville suite à une chute près des gorges de l'Areuse au lieu Champ-du-Moulin (NE). Dans une zone peu accessible sous les arbres, l'infortunée a dû être transportée par voie terrestre environ 150 mètres jusqu'à un pont d'où l'hélitreuillage a pu être effectué.


L'application Rega permet la géolocalisation

Pour aider les sauveteurs à connaître le point précis d'intervention, toute personne munie d'un téléphone portable peut télécharger gratuitement l'application Rega. A ce jour elle a été téléchargée près de 1.35 million de fois et environ 2'500 missions ont été menées sur la base d'une alarme directement déclenchée via l'application. Toute l'information utile est en ligne sur www.app.rega.ch.