Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

André Urech, responsable de projet Expositions et événement

Lorsque la Rega ouvre ses portes au public, André Urech, responsable de projet Expositions et événements, assure en amont une planification et une organisation rigoureuses.

Sans ses donateurs, la Rega n’existerait pas. C’est pourquoi il lui tient à cœur d’entretenir des liens directs avec la population suisse. Elle s’y attache lorsqu’elle organise des visites au Centre Rega, des  journées Portes ouvertes sur ses bases d’intervention, ou participe à des foires. Mi-mars, l’équipage de la base zurichoise a présenté publiquement « son » nouvel H145 dans le hall de la gare centrale de Zurich. André Urech a orchestré cet événement. Lors de manifestations de ce type, avec l’appui de son équipe, il veille à ce que l’hélicoptère de sauvetage soit en place en temps et en heure, à ce que les points d’informations soient installés et à ce que les stands disposent d’un stock suffisant d’articles.

Tout doit être planifié dans les moindres détails, du périmètre de sécurité autour de l’appareil jusqu’au planning de travail des auxiliaires. « Même avec une préparation millimétrée, il y a toujours des imprévus », affirme le jeune homme. Comme dans un cockpit, il importe alors de garder son calme pour agir de manière réfléchie tout en étant réactif. Dans ces moments-là, André Urech s’appuie sur sa solide expérience dans l’événementiel et le tourisme.

Titulaire d’un diplôme de gestionnaire en  tourisme ES, il a travaillé dans des hôtels des Alpes suisses et organisé des manifestations et voyages d’entreprise pour des agences événementielles : « Le Mondial 2010 m’a donné l’occasion de découvrir l’Afrique du Sud. Je m’occupais de réserver des hébergements, des guides locaux, des safaris et des billets de matchs pour des groupes. » Entre ses différentes activités, l’homme de 39 ans a également voyagé durant des mois : « Quiconque arpente le vaste monde avec un sac à dos est un pro de la gestion d’événements ! Les voyages vous poussent à gérer sans cesse de nouvelles situations, à la fois dans un environnement, avec des personnes et dans une langue inconnus. Il faut faire preuve de souplesse et d’un vrai talent organisationnel. » Que ce soit en voyage ou dans son activité pour la Rega, le contact avec les gens est ce qui lui plaît le plus : « Voir briller les yeux des visiteurs lors d’une mani festation de la Rega est pour moi la plus belle des récompenses ! »