Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

La Rega peut désormais atteindre par hélicoptère le Centre suisse des paraplégiques de Nottwil y compris en cas de mauvaise visibilité

Grâce à la navigation par satellite, les hélicoptères de sauvetage de la Rega peuvent désormais atteindre le Centre suisse des paraplégiques (CSP) de Nottwil y compris en cas de mauvaise visibilité. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a approuvé la procédure de vol aux instruments correspondante. Les patientes et les patients bénéficient d'une plus grande sécurité en termes de prise en charge médicale en cas de mauvaises conditions météorologiques et d’épais brouillard.

Le Centre suisse des paraplégiques (CSP) est spécialisé dans la médecine aiguë, la rééducation et l'intégration des paralysés médullaires. Le centre dispose de son propre héliport. Jusqu'à présent, les équipages de la Rega ne pouvaient transporter des patient·e·s pour une prise en charge par le CSP que lorsque la visibilité était bonne. Après plusieurs années de préparatifs par la Rega, l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a accordé à la Rega l'autorisation de voler vers le CSP y compris dans des conditions de mauvaise visibilité. Ces approches doivent être contrôlées par le service de la navigation aérienne, ainsi, les équipages de la Rega sont pour l’instant autorisés à effectuer ces approches uniquement durant les heures d'ouverture de l'aérodrome militaire d'Emmen, soit de 9h00 à 18h30. Étant donné que les missions de sauvetage ont lieu à toute heure du jour et de la nuit, la Rega souhaiterait pouvoir utiliser à l'avenir les procédures d'approche aux instruments également en dehors des heures de service. Le CSP est le cinquième hôpital de Suisse, après l'Hôpital de l’Île à Berne, l'Hôpital universitaire de Zurich, l'Hôpital cantonal de Lucerne et l'Hôpital cantonal de Winterthur, à être relié à un réseau de routes aériennes de vol aux instruments prédéfinies - appelé Low Flight Network (LFN) - au moyen d'une procédure d'approche aux instruments.

Soutien politique pour le réseau de routes aériennes de vol aux instruments

Depuis des années, la Rega poursuit sa vision d'un sauvetage aérien indépendant des conditions météorologiques afin de pouvoir porter secours à davantage de personnes en détresse. En collaboration avec les Forces aériennes suisses et la société de contrôle aérien Skyguide, la Rega travaille à l'établissement et à la mise en service du Low Flight Network (LFN), un réseau de routes aériennes de vol aux instruments qui relie les aérodromes, les hôpitaux et les bases Rega dans toute la Suisse. Le LFN permet aux hélicoptères de suivre, au moyen du pilote automatique, une route aérienne de vol enregistrée dans l'ordinateur de bord - un gain de sécurité décisif et une condition préalable pour permettre aux hélicoptères de voler selon les procédures de vol aux instruments y compris par mauvaise visibilité. Le projet bénéficie également du soutien politique : une motion du Conseil des États demandant au Conseil fédéral d'établir les conditions légales cadres pour la complétion du LFN et son financement a été adoptée par 41 voix contre 0 au début du mois de juin 2020.

Plus d’informations sur la vision de la Rega : rega.ch/ifr