Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

Le canton d'Uri et la Rega vont collaborer encore plus étroitement à l'avenir

Le canton d'Uri et la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega consolident et renforcent leur collaboration de longue date dans le domaine du sauvetage aérien et de la médecine d'urgence préclinique. En plus de fournir l'assistance médicale aérienne à la population, la Rega soutient désormais les services de secours avec le stationnement d’un véhicule d’intervention d’urgence sur la base d’intervention d'Erstfeld.

Hier, mercredi 6 mai 2020, Barbara Bär, cheffe du département de la santé, des affaires sociales et de l'environnement du canton d'Uri, et Ernst Kohler, CEO de la Rega, ont signé, sur la base d’intervention d'Erstfeld, un accord de prestations de services entre le canton d'Uri et la Rega. Cet accord à long terme formalise ce qui a déjà été pratiqué avec succès pendant des décennies dans le cadre de la collaboration existante : la Rega exploite une base d’interventions hélicoptère dans le canton d'Uri et y déploie ainsi un service de sauvetage aérien 24 heures sur 24, 365 jours par an. L'accord stipule également que tous les moyens de sauvetage aérien du canton sont coordonnés par la centrale d’intervention de la Rega, ce qui permet de maintenir en permanence le déploiement du moyen de sauvetage aérien le plus proche et le mieux adapté à la mission. Cet accord n'entraîne aucun frais pour le canton d'Uri : la Rega fournit ses services dans le cadre de sa mission de fondation.

Le véhicule d’intervention d’urgence sera stationné à Erstfeld

La nouveauté : à partir du 1er septembre 2020, la Rega déploiera désormais un véhicule d’intervention d’urgence stationné sur la base d’Erstfeld dans le canton d’Uri, afin de fournir une assistance médicale non seulement par les airs mais aussi par la route. Le véhicule d’intervention d’urgence permet de conduire le médecin de la Rega sur le lieu d’intervention, par exemple si l'hélicoptère de sauvetage doit rester au sol en raison des conditions météorologiques. Grâce à ce nouveau moyen d’intervention, les ressources existantes de la Rega peuvent être utilisées encore plus efficacement au profit des patientes et patients du canton d'Uri. Le système d'alerte n'est pas modifié : les opérateurs mobilisent le moyen de sauvetage approprié, que l’alerte soit lancée à la centrale d’alarme sanitaire du canton d'Uri par le biais du numéro d'urgence 144 ou à la centrale d'intervention de la Rega par le biais du numéro d'urgence 1414. La directrice de la santé, Barbara Bär, en est convaincue : "Le véhicule d’intervention d’urgence de la Rega complémente et améliore de manière précieuse les services de sauvetage pour les habitantes et les habitants d'Uri".

La Rega solidement ancrée dans le canton d'Uri

Le canton d'Uri et la Rega ont une longue histoire commune : dès 1966 les premières missions de la Rega ont eu lieu dans le canton et, en 1978, la Rega a stationné son propre hélicoptère à Erstfeld. Aujourd'hui, la Rega enregistre chaque année dans le canton d'Uri plus de 1’000 vols de sauvetage aérien avec des hélicoptères. En moyenne, elle transporte par voie aérienne environ 350 patientes et patients par an à l'Hôpital cantonal d'Altdorf pour une prise en charge médicale consécutive à une urgence. La Rega est également bien ancrée dans la population : près de deux tiers des habitantes et habitants d'Uri soutiennent la Rega par leurs contributions annuelles de donatrices et donateurs.

 

Légende :

1. En partant de la gauche : Ernst Kohler, PDG de la Rega, Barbara Bär, directrice de la santé du canton d'Uri et Stefan Gisler, directeur de la base Rega d'Erstfeld devant le hangar de la base opérationnelle d'Erstfeld.

2. Barbara Bär, directrice de la santé du canton d'Uri, et Ernst Kohler, directeur général de la Rega, signent le contrat de service.