Navigation de service

Panier

Votre panier est vide.

Shop de la Rega

Navigation linguistique

Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage, vers la page d'accueil

L’équipage lausannois de la Rega extrait un skieur de randonnée d’une massive avalanche de printemps à l’Arpelistock (BE)

Hier, samedi 7 mai 2021, un skieur de randonnée a été pris dans une impressionnante avalanche de printemps à l’Arpelistock (BE), à l’Est du col du Sanetsch. L’équipage lausannois de la Rega, par chance justement en intervention à quelques minutes de là, a pu repérer, dégager le blessé, et le transporter rapidement vers un centre hospitalier pour la suite de sa prise en charge médicale.

Samedi en milieu de journée, l’équipage de Rega 4, la base d’intervention de Lausanne, venait tout juste de terminer l’évacuation de deux personnes au Col du Pillon (VD) lorsqu’il a été engagé pour cette mission sur avalanche. Une chance car la coulée ne se trouvait qu’à environ 5 minutes de vol de là. En effet, en cas d’avalanche, chaque minute compte et la rapidité des secours est décisive.

Un deuxième skieur accompagnait la personne emportée et n’a pas été pris par les masses de neige. La centrale d’intervention de la Rega a été alarmée par la Police cantonale de Berne, laquelle a transmis les coordonnées du lieu de l’avalanche à la centrale d’intervention de la Rega. L’équipage lausannois est arrivé sur place en quelques minutes. L’équipage constitué d’un pilote, d’un paramédic et d’un médecin a démarré la recherche à grande échelle depuis les airs grâce à une antenne percevant les signaux DVA. Le second passage a permis de repérer le signal DVA de l’infortuné bloqué sous l’avalanche.

Une main en vue et une réaction rapide pour dégager le skieur

Après réception du signal DVA, le paramédic a également aperçu la main du skieur qui bougeait au fond d’un trou sur le bas du cône d’avalanche, lequel mesurait environ 5-6 mètres de haut. Le skieur se trouvait à environ un mètre sous la neige et à quelque 2,5 kilomètres en-dessous de l’endroit où l’avalanche s’est déclenchée.

Après évaluation des risques, le paramédic a pu sortir en stationnaire à proximité du patient. Équipé d’une pelle, il a pu débuter son dégagement. Deux alpinistes situés à proximité et ayant échappé de justesse à l’avalanche sont ensuite en outre venus en renfort. Tous trois ont pu sortir le blessé de la neige alors qu’un hélicoptère d’Air-Glaciers – lui aussi dépêché par la centrale d’intervention de la Rega – arrivait avec des sauveteurs supplémentaires. L’ensemble des partenaires a ensuite pu stabiliser le patient blessé dans le sac de sauvetage pour son transfert à bord de l’hélicoptère Rega puis vers un centre hospitalier.

 

Infographie : l’avalanche, une course contre la montre

Tout témoin d’une avalanche emportant une ou plusieurs personnes devrait immédiatement alarmer la Rega au numéro 1414 ou – encore mieux – via son application mobile, laquelle transmet directement les coordonnées précises du lieu d’intervention aux chef·fe·s d’opération hélicoptères.