Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage
Marcel Kalt

Marcel Kalt, ingénieur concepteur

Marcel Kalt, ingénieur concepteur à la Rega, a vraisemblablement trouvé sa vocation. Dans l’unité de recherche et développement propre à la Rega, il conçoit des solutions sur mesure pour faciliter le travail de l’équipage en intervention.

Depuis 2012, la Rega a  l’autorisation de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) pour effectuer et faire homologuer elle-même des adaptations mineures sur les avions- ambulance et les hélicoptères. Cette procédure exige de décrire précisément chaque étape de travail. « Dans l’aéronautique, les exigences sont très élevées et les normes aussi complexes que nombreuses. Toute installation, modification ou suppression par la Rega d’un élément de l’aéronef doit être déclarée dans les moindres détails, y compris un simple voyant ou un interrupteur », explique Marcel Kalt. L’ingénieur consacre ainsi une bonne partie de ses journées à ses « dossiers d’homologation », comme il nomme son méticuleux travail de consignation. Qu’il s’agisse d’un support pour la tablette du pilote d’hélicoptère, d’un chariot de transport de patients pour les héliports hospitaliers ou d’un système de fixation sur l’incubateur pour nouveau-nés, « l’essentiel est que l’objet, quelle que soit sa taille, apporte une plus-value aux équipages et aux patients ».

Voilà deux ans que Marcel Kalt est membre du groupe de projet chargé d’équiper le nouvel hélicoptère H145. Avec ses collègues ingénieurs, il coordonne la conception de l’aménagement de la cabine, dont le montage et l’homologation sont assurés par une entreprise suisse spécialisée. Depuis ses débuts au bureau d’ingénieurs de la Rega, il y a trois ans, cet Argovien de 36 ans effectue en transports publics les trajets entre le Fricktal et le Centre Rega, à l’aéroport de Zurich-Kloten. Un apprentissage de dessinateur-constructeur industriel suivi d’une formation de technicien ES en génie mécanique, ainsi que dix ans d’expérience, lui ont façonné un profil qui complète idéalement l’équipe de développement de la Rega. « Je n’aurais jamais imaginé travailler de l’autre côté du tunnel du Gubrist (contournement nord de Zurich) ! Mais parcourir des kilomètres supplémentaires pour la Rega ne me pose aucun problème », confie-t-il avec un clin d’œil. Marcel Kalt a-t-il des projets personnels ? « Acquérir un bon niveau de navigation à la voile et partir à l’aventure sur les mers du globe. » Autrement dit : aller toujours plus loin pour réaliser ses rêves ! Ariane Lendenmann 

Ariane Lendenmann

Informations supplémentaires