Navigation de service

Panier

Votre panier est vide.

Shop de la Rega

Navigation linguistique

Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage, vers la page d'accueil

Une bonne préparation en vue d’une randonnée en montagne

Qu'il s'agisse d'un sentier de randonnée ou d'une via ferrata, les activités en milieu alpin exigent de savoir s’organiser consciencieusement. Il faut savoir estimer si l’on est apte à randonner et connaître les éventuels dangers. En vous montrant comment vous préparer adéquatement, nous vous aidons à prévenir les situations d'urgence en montagne.

Respirer l’air pur et admirer la vue tout en faisant de l’exercice : la randonnée en montagne et la via ferrata ont actuellement la cote. Des paysages magnifiques, un réseau de sentiers exceptionnel et des parois rocheuses bien aménagées invitent à découvrir à pied notre beau pays. Pour entreprendre des activités en milieu alpin, il est impératif d’avoir le sens des responsabilités, de savoir estimer ses capacités et d’en connaître les dangers. Que vous vouliez affronter un chemin de randonnée ou une via ferrata, une bonne préparation est essentielle. Informez-vous en détail sur votre itinéraire et sur ses difficultés. Les chemins pédestres ne requièrent en effet pas les mêmes aptitudes que les sentiers de montagne ou les chemins de randonnée alpine. Il existe aussi des échelles de difficulté régionales pour les vias ferratas. Renseignez-vous suffisamment à l’avance sur le niveau de difficulté et sur les exigences de la via ferrata que vous choisissez.

Bien planifier, une étape capitale

Il faut tenir compte de la difficulté générale, mais aussi d’autres critères comme le dénivelé, l’exposition ou, en ce qui concerne une via ferrata, la durée totale de la marche, y compris la durée pour monter la paroi. Prévoyez assez de temps, en incluant des pauses, pensez à prendre en considération la saison, les zones exposées du parcours et les prévisions météo. Nous vous invitons à vous informer via des sites Internet ou des webcams, ou encore en vous renseignant auprès de stations de remontées mécaniques, de refuges ou de la population locale.

Faites le test

Aller au-delà de ses forces augmente le risque d’accident et réduit le plaisir. Évaluez vos capacités de manière réaliste et préparez-vous en conséquence. Si vous partez en groupe, pensez à adapter le rythmeet le niveau de difficulté au membre le moins performant. Vous ne savez pas exactement quels parcours de randonnée vous conviennent ? Le Bureau de prévention des accidents et l’association Suisse Rando ont préparé un test pour vous aider.

En sécurité sur une via ferrata

Ce qui est valable pour les randonnées en montagne l’est d’autant plus en via ferrata. Il est en effet souvent compliqué, voire impossible, de faire marche arrière. Le Club Alpin Suisse (CAS) a réuni sur son site dix conseils de sécurité pour la via ferrata, ainsi que des fiches d’information utiles.

Bien s’équiper

Un équipement adéquat contribue grandement à la sécurité. Les faux pas et les glissades sont les causes d’accident les plus fréquentes en montagne. Il est donc essentiel d’opter pour des chaussures offrant un bon maintien et qui sont pourvues de semelles profilées. Prévoyez aussi une protection contre le soleil et contre la pluie, ainsi que des vêtements chauds, le temps peut changer rapidement en montagne. Même à l’ère du numérique, une carte de randonnée à jour devrait figurer à l’inventaire de votre sac à dos. Veillez à emporter votre trousse de secours, une couverture de survie, de la nourriture et votre téléphone portable, utile en cas d’urgence. Pour la via ferrata, casque, baudrier, longes de via ferrata et gants en cuir spéciaux compléteront l’équipement de base.

Faire demi-tour à temps

La fatigue peut notablement perturber le sens de l’équilibre, il est ainsi indispensable de faire des pauses et de s’alimenter régulièrement pour rester performant·e et concentré·e. Respectez votre programme et observez l’évolution de la météo. Faites demi-tour si le temps se gâte, ou bien cherchez un abri. Si vous vous êtes égaré·e, restez en groupe et retournez au dernier repère connu. Demandez de l’aide si nécessaire. Ne prenez pas de risque et ne vous forcez pas, il vous faut rentrer à temps.

Lorsque la Rega est nécessaire

Il arrive qu’un problème survienne malgré la plus grande des prudences. L’aide de la Rega est alors requise. En milieu alpin, une blessure relativement bénigne peut exiger une intervention d’urgence. Si vous vous êtes égaré·é, il est judicieux de nous contacter dans les plus brefs délais. Nous pourrons peut-être vous assister sans avoir à mobiliser un hélicoptère de sauvetage. En situation de détresse, n’hésitez pas à demander du secours ! Le mieux est d’utiliser l’application mobile d’urgence Rega. Vos coordonnées exactes sont ainsi immédiatement transmises à notre centrale et permettent votre localisation par l’équipage de l’hélicoptère. Bien entendu, vous pouvez aussi composer le 1414. Si aucun réseau n’est disponible, changez d’emplacement, car il suffit parfois de se déplacer de quelques mètres pour capter à nouveau un signal. 

Conseils de la part de la centrale d’intervention

Avant le départ, rechargez votre portable et gardez-le dans un endroit sûr et à l’abri du froid. En cas d’urgence, il peut contribuer à vous sauver la vie.

Des vêtements de couleurs vives augmentent votre visibilité et faciliteront, si nécessaire, votre repérage par l’équipage de la Rega.

Vous avez besoin d’aide alors que l’après-midi touche à sa fin et qu’un orage se prépare ? Alertez les secours sans délai : le mauvais temps, l’obscurité ou une faible visibilité peuvent retarder une intervention, voire la rendre impossible. Il faut donc agir vite.

Informez vos proches ou un gardien de refuge du but et de la durée du tour que vous prévoyez d’entreprendre. Cela permettra de cibler les éventuelles recherches. Toutefois, pour éviter le lancement d’un sauvetage inutile, n’oubliez pas d’avertir le gardien du refuge si vous renoncez à votre randonnée.

À l’aide de la carte, vérifiez régulièrement votre position. En cas d’urgence, vous pourrez l’indiquer aux secours. Les bifurcations, noms de lieux d’alpage et autres points de repère (lacs, sommets, etc.) constituent aussi des informations précieuses pour les chefs d’opération.

Vous vous êtes égaré·e ? Ne prenez pas inutilement de risques. Alertez la Rega à temps et nous pourrons peut-être vous aider sans pour autant avoir à mobiliser un hélicoptère de sauvetage.

Informations complémentaires :

Test et conseils pour la randonnée :
www.rando-en-montagne.ch

Sécurité et via ferrata en dix conseils :
www.sac-cas.ch/viaferrata

Cartes topographiques : l’application gratuite Swisstopo rassemble, sur votre téléphone, plusieurs cartes topographiques de la Suisse :
www.swisstopo.admin.ch

Établir son itinéraire : vous trouverez de nombreuses propositions pour planifier votre prochaine randonnée sur :
www.suissemobile.ch
www.suisse-rando.ch

 

Informations supplémentaires

Thèmes:

Conseils