Navigation de service

Panier

Votre panier est vide.

Shop de la Rega

Navigation linguistique

Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage, vers la page d'accueil

« Penser avec deux temps d’avance »

Avec son équipe d’instructeurs, Lukas Styger, chef ambulancier, forme les ambulancières et ambulanciers de la Rega aux procédures spécifiques aux opérations héliportées, et notamment aux manœuvres d’hélitreuillage.

En quoi consiste le travail des ambulanciers Rega ?
Trait d’union entre les volets aéronautique et médical, nos ambulancières et ambulanciers assument un éventail de tâches des plus variés. En vol, ils et elles sont le bras droit du pilote d’hélicoptère et l’assistent dans la navigation, le repérage des obstacles et la communication radio avec les partenaires d’intervention. Au sol, ils assurent la prise en charge des patients aux côtés du médecin. Et lors des sauvetages en terrain impraticable, ce sont eux et elles qui dirigent le treuil.

Comment se déroule leur recrutement ? 
Nous retenons exclusivement des ambulancières et ambulanciers diplômées et expérimentées qui ont déjà travaillé plusieurs années pour des services de sauvetage au sol. Les candidates suivent un processus d’évaluation en plusieurs étapes et participent à une journée de découverte sur une base d’intervention de la Rega. 

Quel est le profil recherché ?
Le pilote, l’ambulancier et le médecin d’urgence doivent collaborer très étroitement et dans des conditions difficiles, souvent sous la pression du temps. L’ambulancier joue un rôle polyvalent au sein de ce trio, c’est pourquoi nous recherchons avant tout des personnes sachant travailler en équipe. L’esprit d’équipe doit être présent dès le départ, car c’est une qualité qui ne s’acquiert pas.

D’autres compétences sont-elles souhaitées ?
Les ambulancières et ambulanciers Rega doivent pouvoir anticiper rapidement les situations, c’est-à-dire toujours penser avec au moins deux temps d’avance. Connaître le potentiel et les limites d’un hélicoptère est essentiel dans le déroulement d’une mission, raison pour laquelle un intérêt marqué pour la technique est indispensable. De plus, l’hélitreuillage, autre tâche dévolue aux ambulanciers, exige une très bonne capacité de visualisation spatiale.

Pourquoi cette compétence de visualisation spatiale est-elle si importante ?
L’ambulancier, debout près de la porte latérale ouverte, dirige le treuil à l’aide de la télécommande afin de déposer le médecin – parfois aussi un spécialiste du secours héliporté du Club Alpin Suisse CAS – à côté du patient. Durant toute l’opération, il est en liaison avec le pilote par la radio de bord et lui donne des indications sur la manière de positionner l’hélicoptère. Il doit donc être en mesure d’estimer les distances horizontales et verticales, et de lire le terrain. C’est ce qui fait que les hélitreuillages de nuit sont les plus délicats, en raison du manque de repères visuels.

Comment les ambulanciers sont-ils formés à leur mission ?
En interne, la Rega s’appuie sur des ambulancières et ambulanciers expérimentés, qui exercent une fonction complémentaire d’instructeurs pour la formation de base et le perfectionnement. Au cours de la formation interne initiale, qui dure deux mois et demi, les nouvelles recrues se familiarisent avec le matériel médical de la Rega, les processus opérationnels quotidiens, les procédures propres aux missions héliportées et l’utilisation du treuil de sauvetage. Près de deux années supplémentaires leur sont nécessaires pour achever les modules restants.

Ces compétences sont-elles maintenues à niveau après la formation ?
Oui ! Les ambulanciers suivent un entraînement régulier au même titre que les autres membres de l’équipage. Cela permet de garantir une coopération efficace et professionnelle même dans les conditions les plus rigoureuses, toujours dans l’intérêt des patients.

Informations supplémentaires