Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

Le sauvetage aérien se professionnalise

Les donateurs de la Garde aérienne suisse de sauvetage, toujours plus nombreux, ont permis de construire peu à peu le réseau de sauvetage aérien le plus dense du monde. La Rega, ainsi que se nomme désormais la Garde aérienne suisse de sauvetage, se dote d’une flotte d’hélicoptères et d’avions à la pointe de la technique et aptes à intervenir sur le sol helvétique comme à l’étranger. La formation des équipages se standardise et se professionnalise. La Rega ne cesse de se réinventer un petit peu chaque jour : elle vise à assurer une sécurité maximale lors des interventions, tout en apportant la meilleure assistance médicale possible aux patients. Aujourd’hui, elle est mondialement reconnue comme une organisation de sauvetage professionnelle et digne de confiance, qui rend de précieux services.

1980

Le 23 août, le Dr Fritz Bühler, président du Conseil de fondation de la Rega, décède subitement dans sa 72e année.

Le 28 septembre, l’un des sauvetages les plus spectaculaires de la Rega a lieu au-dessus de l’aérodrome d’Yverdon. Lors d’un saut, un parachutiste accroche son parachute à la roue arrière d’un Pilatus Turbo Porter. L’équipage d’un hélicoptère de la Rega réussit l’incroyable prouesse de dégager le parachutiste en plein vol. Le 20 janvier 1981, à Los Angeles (Etats-Unis), le pilote Andreas Haefele, le treuilliste Adolf Rüfenacht et l’instructeur parachutiste Pierre Jomini se voient décerner le titre de « Crew of the Year » pour cet acte de bravoure.

1981

Le 13 juin, lors de son Assemblée générale des délégués, la Croix-Rouge suisse (CRS) accueille la Rega en son sein en tant que membre corporatif.

Le 21 octobre, le Corps suisse d’aide en cas de catastrophe, l’Office fédéral des troupes de protection aérienne, la Société suisse pour chiens de catastrophe et la Rega décident de conjuguer leurs efforts lors de futures opérations de secours en cas de tremblement de terre. Cette « Chaîne suisse de sauvetage » est expérimentée lors d’un exercice à Wangen an der Aare.

1982

Le 20 mai, le nouvel avion-ambulance de la Rega, un Canadair Challenger CL 600, atterrit à l’aéroport de Zurich. Il est doté d’un habitacle plus spacieux et offre un rayon d’action plus étendu que les autres jets de la Rega.

Le 13 décembre, la Chaîne suisse de sauvetage intervient pour la première fois à la suite d’un séisme survenu au Yémen-du-Nord.

1983

Le 13 mars, 80 personnes bloquées dans des télécabines à Scuol/Motta Naluns (Basse-Engadine) sont hélitreuillées avec succès par deux hélicoptères de la Rega.

Le 30 octobre, la Chaîne suisse de sauvetage intervient suite à un grave tremblement de terre dans la province turque d’Erzurum. Un médecin du Corps d’aide en cas de catastrophe, un chef d’opération de la Rega et deux équipes cynophiles sont dépêchés dans l’est de la Turquie sur mandat du Corps d’aide en cas de catastrophe.

1984

Le 7 mars, le nouvel avion-ambulance de la Rega Challenger CL-600 HB-VFW est baptisé « Fritz Bühler », en hommage au pionnier de la Garde aérienne suisse de sauvetage.

Le 1er novembre, la Rega emménage dans de nouveaux locaux situés au 21 de la Mainaustrasse, à Zurich, et met en service sa nouvelle centrale d’intervention.

1985

Le 8 juin, la Rega inaugure une nouvelle base d’hélicoptères à Saint-Gall/Gossau.

Le 20 juin, la Rega affrète un gros hélicoptère de type Super Puma pour le transport de neuf équipes cynophiles à Stava (Italie), où un barrage s’est rompu.

Le 23 août, la Rega établit sa millionième carte de donateur.

Le 10 septembre, le conseiller fédéral Leon Schlumpf ouvre le Congrès international du sauvetage aérien « Airmed 85 » organisé par la Rega à l’ETH de Zurich.

1986

Le 5 juin, le gouvernement mexicain gratifie la « Brigada de Rescate de Suiza » (Rega) d’un titre honorifique pour son aide lors du tremblement de terre survenu à Mexico en septembre 1985.

Le 17 septembre, le Conseil de fondation décide de remplacer ses deux avions-ambulance de type Lear Jet par deux appareils de type BAe 125 800B.

1987

La Rega est la première organisation civile du monde à équiper toutes ses bases d’hélicoptères d’un dispositif de vision nocturne.

Deux nouveaux avions-ambulance prennent le relais des deux Lear-35. Une cabine plus vaste tout comme une plus grande autonomie améliorent la prise en charge des patients.

1988

Le 2 juin, lors d’une démonstration sur le lac de Bienne, l’Alouette HB XGU échappe à tout contrôle en raison de résonances au sol et s’abîme. Deux personnes sont blessées, l’appareil est détruit.