Changer la taille de la police

Recherche

Rega – Garde aérienne suisse de sauvetage

Les opérations à grande échelle comme défi et gain d'expérience

2000

Deux pilotes d’hélicoptère de la Rega sont décorés par la HAI (Helicopter Association International) : Toni Lötscher reçoit le Trimble Award pour les services exceptionnels qu’il a rendus dans le domaine du sauvetage aérien alpin, tandis qu’Enzo Carlino est récompensé pour ses 10’000 heures de vol sans accident.

Le 1er juin, le Dr Hannes Goetz est élu président du Conseil de fondation de la Rega.

Le 14 décembre, Kurt Bolliger quitte le Conseil de fondation de la Rega après 16 ans d’activité, dont huit en qualité de vice-président et près de deux en tant que président.

2001

Le 17 juin, le Conseil de fondation décide d’acheter trois nouveaux avions-ambulance Challenger CL-604 pour remplacer, à partir de 2002, les avions de surface utilisés jusque-là.

Le 24 juin, le Conseil de fondation décide d’acquérir cinq hélicoptères de type EC 145, destinés à remplacer les quatre Agusta A 109 K2 des bases de Zurich, Berne, Bâle et Lausanne.

2002

Le 1er janvier, la Rega reprend le service de recherches et de sauvetage, le SAR (Search and Rescue), qui dépendait jusqu’alors de l’Office fédéral de l’aviation civile.

Le 13 février, la Poste publie, en l’honneur du cinquantenaire de la Rega, le premier timbre hologramme suisse, conçu par le graphiste Raphaël Schenker.

Le 31 mars, Hannes Goetz, président du Conseil de fondation, démissionne de ses fonctions. Le 1er avril, Albert Keller, membre du Conseil de fondation, prend sa succession.

Le 27 avril, la Rega célèbre au Centre Rega de l’aéroport de Zurich son 50e anniversaire en présence de la conseillère fédérale Ruth Dreifuss. Tout au cours de l’année, des journées portes ouvertes se tiennent sur les bases d’intervention de la Rega, accueillant quelque 72'000 visiteurs au total.

Du 17 au 20 septembre, à l’occasion de son jubilé, la Rega organise à Interlaken le Congrès international « Airmed 2002 ».

Le 18 octobre, la base d’intervention de l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse-Fribourg est mise en service.

Le 15 novembre, deux des trois nouveaux avions-ambulance Challenger CL 604 sont livrés à Zurich-Kloten.

2003

Le 12 mars, le premier des cinq nouveaux hélicoptères de sauvetage EC 145 est stationné sur la base de Bâle.

Le 10 mai, la base de Zurich quitte, après 31 ans, son abri « provisoire » sur le toit de l’hôpital pédiatrique de Zurich pour emménager à l’aérodrome de Dübendorf.

2004

Le 26 décembre, le tsunami qui dévaste l’Asie du Sud-Est confronte la Rega à l’un des plus grands défis de son histoire. Plusieurs de ses équipes s’envolent pour la Thaïlande et le Sri Lanka en vue d’établir sur place des contacts avec des hôpitaux et procéder au rapatriement de patients. Les trois avions-ambulance de la Rega sont mobilisés pour cette mission. Les chefs d’opération organisent également des retours à bord de vols charter, militaires ou de ligne. En l’espace d’une semaine, plus de 60 patients sont rapatriés en Suisse. Leur prise en charge est assurée par 16 équipages médicaux.

2005

Le 8 mai est mise en œuvre une procédure d’urgence établie après les opérations déployées lors du tsunami, riches en enseignements précieux: suite à un accident de car survenu en Turquie, un Boeing 757 200 de Belair est transformé, en une nuit, en hôpital volant. Suivis par cinq médecins et quatre infirmières, les 35 patients sont rapatriés deux jours après le sinistre.

Le 22 août, les équipages de la Rega font partie des premiers sauveteurs à atteindre les régions touchées par les intempéries qui se sont abattues sur la Suisse. Avant le lancement des opérations d’évacuation conduites par l’Armée et des entreprises commerciales, la Rega a réussi, en collaborant avec les organisations de secours locales, à sauver plus de 200 personnes piégées par les eaux dans des zones isolées.

Durant le second semestre 2005, la fondation Secours Alpin Suisse (SAS) est créée par le Club Alpin Suisse (CAS) et la Rega, partenaires de longue date. Le SAS a pour mission d’assurer le sauvetage terrestre de personnes en péril dans les Alpes suisses et collabore à cette fin étroitement avec la Rega.

2006

Le 12 mai, la base d’intervention de Saint-Gall fête son 25e anniversaire.

Le 19 octobre, la phase d’étude relative à l’acquisition d’hélicoptères pour les missions en montagne s’achève avec la signature du contrat d’achat de onze appareils de type AgustaWestland Da Vinci. Ces derniers rejoindront les bases de montagne en 2009.

Le 19 novembre, la Rega accomplit sa 250’000e mission : l’équipage Rega de la base d’Erstfeld transporte un prématuré d’Engelberg (OW) à l’hôpital pédiatrique de Lucerne.

2007

Le nombre de donateurs atteint un nouveau record: en passant la barre des deux millions d’affiliations, la Rega franchit un nouveau cap dans ses 55 ans d’existence.

La Rega jouit d’une haute considération auprès de la population suisse: une enquête de l’institut d’études de marché IHA-GfK révèle à l’été 2007 que la Rega est la marque la plus appréciée des Suisses. La Garde aérienne suisse de sauvetage arrive ainsi en tête du classement de 100 entreprises helvétiques jugées en termes d’image.

 

2008

Pour des raisons de place et de sécurité, l’équipage Rega de l’Oberland bernois quitte en mai la base de Gsteigwiler pour emménager dans sa nouvelle base située dans l’enceinte de l’entreprise RUAG à Wilderswil.

Le 3 septembre, la Rega reçoit le « Swiss Logistics Public Award 2008 », décerné par GS1 (ancienne Société Suisse de Logistique) pour récompenser ses prestations exceptionnelles dans les domaines de la logistique et de l’organisation.

Le 2 décembre, l’équipage de la base bernoise accomplit une mission inhabituelle: la Rega a été alertée pour secourir un garde forestier accidenté sur les rives de l’Aare et souffrant de lésions dorsales. Le médecin de la Rega est d’abord déposé à son chevet, puis les deux hommes sont transportés suspendus au treuil de l’hélicoptère jusqu’à l’Hôpital de l’Ile à Berne. La courte durée de vol d’à peine trois minutes ne justifiait pas que l’appareil se pose pour prendre le patient à son bord ainsi que le prévoit le protocole d’usage.

2009

Le 4 février, la Rega transporte pour la première fois à bord d’un hélicoptère de sauvetage une patiente reliée à la « Life Box », une machine « cœur-poumons ».

Le 11 juin, après la présentation du nouvel hélicoptère de sauvetage AgustaWestland Da Vinci à un public international dans les usines de Vergiate (Italie), le HB ZRZ, premier des onze Agusta de ce type acquis par la Rega, est livré au Centre Rega. La remise des nouveaux fleurons de la flotte à leur base respective donne lieu à des festivités assorties de journées portes ouvertes pour le public.

Le 27 octobre, la Life Box est utilisée pour la première fois à bord d’un avion-ambulance. Dans la nuit du 26 au 27 octobre, la Rega transporte de Croatie à Cologne, avec le concours de l’équipe de chirurgiens-cardiologues du Centre de neuro-cardiologie du Lac de Constance, une patiente gravement blessée.

Le 29 octobre a lieu le premier transport aérien d’un patient et la première opération hélitreuillée à bord d’un hélicoptère de sauvetage Da Vinci : l’équipage de la base d’intervention de Saint-Gall évacue à l’aide d’un filet horizontal un alpiniste accidenté entre Schwägalp et le Säntis.

Le 6 novembre marque la fin de longs travaux de transformation et de déménagement : l’équipage de la base lausannoise effectue à bord de l’EC 145 HB ZRB sa première mission depuis ses nouveaux locaux. Son abri provisoire, qui datait de 30 ans, appartient désormais au passé.

Le 6 décembre, la base partenaire de Zweisimmen devient une base Rega. L’Agusta A 109 K2 HB XWB avait déjà pris son service la veille en tant que « Rega 14 ».